N'HESITEZ PAS A NOUS ENVOYER VOS PHOTOS DU CAMP POUR QUE NOUIS PUISSIONS LES METTRE A DISPOSITION DE TOUS !

LE MOT DU CHEF

Nous contacter :


lundi 18 mars 2019

dimanche 17 mars 2019

week-end de troupe du 16-17 mars 2019


Le jour J arrivé les scouts retrouvent Franck au cimetière qui leur donne une carte avec un lieu indiqué dessus où ils doivent se rendre, l'étoile de la haute pierre.
Franck, l'enquêteur

Là-bas les chefs donnent aux scouts des indices à décoder pour retrouver le voleur. Ils découvrent ainsi son identité, il s'appelle Christophe, le lieu où il se cache, à la croix St Michel, et comment ils feront pour l'aborder.
décodage
Une fois Christophe retrouvé, chaque patrouille doit acquérir ses faveurs en lui jouant des sketchs pour le divertir et qu'il puisse ainsi leur livrer l'emplacement des œuvres d'art.
Christophe, le voleur fou
Malheureusement, Christophe n'arrive pas à se décider. Il organise donc un combat des chefs où les 5 patrouilles vont devoir s'affronter.A la fin du combat il leur donne rendez-vous le soir.
dans le ring de Christophe
De retour au camp les scouts s'installent, font une belle veillée sur le thème d'Arsène Lupin contre Sherlock Holmes. A l'issue de la veillée, la troupe, en uniforme et équipée de torches,se dirigent vers des ruines non loin afin d'assister à la remise du foulard de la troupe 1ère Port-Marly à Louis Boisseau, nouvellement membre.
remise du foulard au nouveau membre de la troupe
Après s'être couchés les scouts sont très vite réveillé par Franck pour aller chercher les œuvres d'art. S'ensuit alors un jeu d'approche contre Christophe et ses sbires.
Le Requin gagne le grand jeu.
dérouillage du matin
petit déjeuner du matin

lundi 4 mars 2019

dates de camp

le camp aura lieu du 10 juillet au 30 juillet.

lundi 28 janvier 2019

Film du grand jeu sur le débarquement

Résumé du WE du 26-27 janvier

A 14h30 ce samedi, les scouts se sont retrouvés sur le parking du lycée horticole sans se douter de ce qui les attendait! Après le rassemblement de début d'activité, le grand jeu a directement commencé.


le général
Briefing par le Général américain Maxwell D. Taylor commandant en chef de la 101ème division aéroportée, avec son magnifique accent américain et son cigare, magnifiquement interprété par le chef Alexandre : en ce soir du 5 juin 1944, les scouts vont sauter sur la Normandie, patrouille après patrouille. Ils seront divisés en 2 équipes : un groupe de 2 patrouilles, l'Albatros et la Frégate et un autre de 3 patrouilles, l'Espadon, le Marsouin et le Requin. A leur arrivée au sol, leur but sera de prendre d’assaut un bunker allemand de la côte chacun (le 1er près de Ste Mère Eglise et le 2ème près de Pegasus Bridge). A l’intérieur, ils devront récupérer une mallette contenant un document leur donnant des renseignements sur la montée en renfort vers les plages de la 12ème Panzer Division SS « HitlerJungend ». 

·         La 1ère patrouille au complet monte dans le « Dakota » et se fait « parachuter » avec leurs sacs à l’étoile de Montaigu. Arrivés là, un résistant  leur donne 3 azimuts notés A1, A2 et A3 chacun avec une couleur différente (qui correspondra aux marques de couleur sur leurs cartes). Ils commencent à chercher 3 loupes (notées A1, A2 et A3) aux alentours de l’étoile. Ils sont rejoints par la 2ème patrouille qui se fait larguer au même endroit.
le résistant

Pendant ce temps, au lycée agricole, le général Taylor donne leurs 3 azimuts aux 3 patrouilles restantes et celles-ci cherchent aux alentours les 3 loupes. Une fois les loupes trouvées, les scouts reportent les points désignés par les loupes sur leurs cartes. Pour chaque point, ils tracent l’azimut correspondant. Par triangulation, ils localisent l’emplacement des bunkers qui leurs sont assignés. Après seulement, les 3 patrouilles se font larguer à l’étoile de Montaigu.
 
Chaque groupe s’en va attaquer le bunker tenu par les routiers qui lui est assigné. Après un certain temps de baston, main plate, chaque groupe parvient à récupérer le document désiré. 


·          Le document que les 2 groupes ont arraché aux Allemands est signé de la main d’Erwin Rommel qui commande les troupes allemandes du Mur de l’Atlantique. Rommel explique que la 12 div Pz SS « HitlerJungend » remonte vers les plages normandes à cause des informations des services Allemands (l’Abwher du général Canari, pour être exact). Il explique qu’il sera dans ce convoi. Le document est daté du 4 juin. Il y est écrit que le convoi passera le 5 dans la soirée entre la parcelle 66 (ou 67) et la parcelle …. Et le bout du papier indiquant l’autre parcelle est déchirée. Chacun des 2 groupes de patrouille a donc 1 numéro de parcelle différent. Ils complètent leurs informations ensemble en retournant voir le résistant à l’étoile de Montaigu.



·          Là, le résistant leur explique qu’il faut absolument capturer Rommel parce qu’il porte sur lui les plans des emplacements des batteries qui donnent sur Omaha Beach. Les patrouilles iront se mettre en embuscade avec le résistant sur le chemin qui passe entre les 2 parcelles connues.

·         Les routiers et les chefs passent en convoi. Baston… Rommel est pris, se rend, et livre les plans de bataille d'Omaha Beach.




·         3 zones, des bunkers allemands, sont délimitées avec de la rubalise où il y a des drapeaux allemands (des gilets jaunes ont été utilisés pour faire les drapeaux allemands). C’est une bataille de foulards : toute la troupe contre les chefs et les routiers. Une autre rubalise délimite la plage. Quand les scouts perdent leurs foulards, ils retournent derrière la ligne de plage avant de revenir. Pareil pour les chefs et les routiers qui ont une zone à atteindre symbolisant les renforts. Quand il n’y a plus d’Allemands au niveau d’un drapeau, les scouts accrochent un drapeau américain et le bunker est pris. Quand les 3 bunkers sont pris, le jeu s’arrête.
la bataille d'Omaha Beach


Les scouts vont alors monter leurs tentes et se faire à dîner. à 20h30 la veillée commence, le fil rouge dirigé par le clan. A 22h tout le monde dort sauf la HP qui veille auprès du feu avec une méditation.
le fil rouge du clan