N'HESITEZ PAS A NOUS ENVOYER VOS PHOTOS DU CAMP POUR QUE NOUIS PUISSIONS LES METTRE A DISPOSITION DE TOUS !

Bienvenue !

Bienvenue !

LE MOT DU CHEF

dimanche 21 décembre 2008

2008 We HP

vendredi 7 novembre 2008

Le Morse

JE RAPPELLE QUE LE MORSE FAIT PARTIE DES ÉPREUVES DE 2nde CLASSE DONC IL N'EST PAS NORMAL QUE LES SCOUTS AYANT LEUR CLASSE NE LE CONNAISSENT PAS. LA TECHNIQUE PROPOSÉE CI-DESSOUS N'EST QU'UN MOYEN POUR CONNAITRE SON MORSE PAR COEUR ET TRADUIRE DE TÊTE. A QUAND LES TRANSMISSIONS SANS PAPIER CRAYON (TOUT SCOUT DE 1ère CLASSE DEVRAIT POUVOIR LE FAIRE) ?

Il existe une manière assez simple pour retenir du moins retrouver le langage morse.

On associe à chaque lettre un mot qui commence par cette même lettre. On découpe ce mot en syllabes et lorsque la syllabe comprend le son O, il s'agit d'un trait dans les autres cas c'est un point.

Ce qui nous donne :

a: arnold                        a: . -
b: bonaparte                  b: - . . .
c: coca-cola                   c: - . - .
d: docile                        d: - . .
e: eh                             e: .
f: farandole                   f: . . - . 
g: gondole                     g: - - .
h: hilarité                      h: . . . .
i: ici                              i: . .
j: jablonovo                  j: . - - -
k: kohinor                    k: - . -
l: limonade                    l: . - . .
m: moto                       m: - -
n: noël                          n: - .
o: ostropo                     o: - - -
p: psychologie               p: . - - .
q: quoquorico               q: - - . -
r: ramoneur                  r: . - .
s: sardine                     s: . . .
t: thon                         t: -
u: union                      u: . . -
v: valparaiso                v: . . . -
w: wagon-post             w: . - -
x: xocadéro                  x: - . . -
y: yoshimoto               y: - . - -
z: zoroastre                 z: - - . .


Quelques exemples :

Pour transcrire le c, on prend l'association "coca-cola". Les syllabes contenant "o" correspondent à un trait, donc: coca-cola, ce qui donne: - . - .

Un autre exemple, le i, on prend l'association "ici". Il n'y a pas de "o" dans les deux syllabes de "ici", donc pas de traits. Le i correspond donc à deux points: . .

Le Croquis Topographique

Le croquis topographique est l’équivalent d’une carte IGN à grande échelle.

Contrairement à une certaine idée reçue, tous vos croquis topos sont à faire à partir du terrain et non à partir d'une carte.

Les symboles utilisés sont prioritairement ceux des cartes IGN au 1/25 000 ème, mais on peut ajouter des détails en clair, à condition que ceux-ci soient permanents (pas d’indication de vaches dans les champs, d’orage ou de chants d’oiseaux).

À partir du terrain

Là, il est nécessaire d’avoir un pas étalonné et une boussole. Pour étalonner son pas, faire le trajet entre deux bornes kilométriques en comptant le nombre de pas à l’aller, puis au retour. On fera ensuite la moyenne des deux.

Pour les grandes distances, on peut aussi chronométrer son temps de marche : par exemple, on sait qu’on fait 1 km en 10 minutes sans sac à dos, et en 12 minutes avec sac à dos.

Croquis-topo-a-partir-du-terrain
AVIS : CELA N'EST PAS INDIQUÉ MAIS N'OUBLIEZ PAS D'AJOUTER DES DÉTAILS PERTINENTS SUR CE QUE VOUS AVEZ VU ET TRAVERSÉ (LEGENDE, ...) AINSI QUE LES HEURES D'ARRIVÉES ET DE DÉPARTS DES LIEUX TRAVERSÉS OU DES ÉVÉNEMENTS SURVENUS.
C’est un peu moins précis mais souvent suffisant. Attention à ne pas oublier de noter les points de départ et d’arrivée, l’échelle et la direction du Nord. Éviter de surcharger ton croquis avec des indications inutiles mais note bien les points remarquables, surtout aux changements de direction. Faire attention à bien respecter l’échelle et les orientations.

En cas de croquis topographique sur un ou plusieurs azimuts

Le croquis doit contenir les mêmes données que précédemment la seule chose qui diffère c'est qu'il n'y a pas de chemin au milieu de la feuille mais un enchaînement d'azimut avec bien entendu les degrés reproduits sous forme d'angle sur la feuille.

Utilisation

Surtout utilisé en Raid où au cours d'une exploration.

Source : http://scoutorama.org/

Le Croquis Panoramique

Le croquis panoramique donne en général des cheveux blancs aux patrouilles dépourvues d’artiste dessinateur. Cependant, qu’on se rassure tout de suite, il n’est pas nécessaire d’être Picasso ou Léonard de Vinci pour réussir l’exercice !

Croquis panoramique

Mais il est vrai aussi que ce croquis est délicat : il demande un peu de matériel, des connaissances, du temps, une position confortable (éviter les temps de glace et les pluies battantes) et… un point de vue intéressant !

ATTENTION CERTAINS POINTS DE L'ARTICLE PEUVENT PARAITRE IMPOSSIBLES, NOUS VOUS DEMANDONS JUSTE DE FAIRE DE VOTRE MIEUX ET DE FAIRE DE VRAIS CROQUIS PANORAMIQUES ET NON PAS DE SIMPLES DESSINS. QUOI DE MIEUX POUR CELA QUE DE VOUS MONTRER L'IDEAL.
IL EST IMPORTANT DE RAJOUTER QUE LES SIMPLES DESSINS ONT AUSSI LEUR PLACE DANS UN RAPPORT EN TANT QUE DÉCORATION ET SOUTIEN AU TEXTE, PARFOIS UN DESSIN VAUT MIEUX QU'UN LONG DISCOURS.


Le matériel
  • Une feuille cartonnée A4 pourvue de carrés de 1cm de côté que l’on aura dessinés au préalable. Renforcer l’épaisseur des traits centraux puis tous les quatre traits. On peut aussi utiliser des fiches bristol A4 quadrillées, ce qui fera gagner du temps…
  • Un crayon et une gomme.
  • Une grille pano établie à partir d’une plaque de plexiglas transparent A4. On aura dessiné sur cette plaque les mêmes traits que sur la feuille de papier, à l’aide d’une règle métallique et d’un cutter. Et on l’aura munie d’une ficelle que l’on glissera autour du cou afin de maintenir la grille toujours à égale distance des yeux.

Croquis panoramique
Première étape

Choisir un repère central et le dessiner au milieu de la feuille.

Chercher ensuite des éléments remarquables, disséminés dans le paysage, que l’on reporte sur le croquis, en s’aidant de la grille. Faire attention à garder la ficelle tendue autour du cou pour maintenir la même distance entre les yeux et la grille, et à bien maintenir le repère initial au milieu de celle-ci.


Deuxième étape

Tracer les lignes caractéristiques du terrain (lignes de faîte et thalwegs) ; puis la planimétrie (routes, maisons, bois, rivières…).

Les conventions à respecter sont les suivantes :
  • Routes : toujours deux traits parallèles : on ne fait pas de perspective.
  • Rivières : également deux traits parallèles, avec des chevrons dans le sens du courant.
  • Arbres et bois : dessin des contours uniquement, avec des hachures verticales à l’intérieur.

Troisième étape

Reprendre le dessin en éliminant les ratures et les surcharges. Les traits doivent être net, arrêtés. Ils sont forts lorsque l’objet est proche et légers dans les cas contraires.


Quatrième étape

Inscrire les indications finales dans la bordure du croquis :

  • Lieu (si possible coordonnées Lambert) de ton observatoire,
  • Azimut de ton point central,
  • Eloignement approximatif des différents plans,
  • Nom des lieux, routes, rivières, que tu auras identifiés,
  • La date et le nom de l’auteur.

Voilà, on a réalisé un magnifique croquis, sans avoir fait l’école des Beaux-arts.



Et maintenant, qu’en faire ? Ce genre de croquis est en général réalisé pour préparer un relais optique longue distance ou illustrer un compte rendu d’exploration.

Source : http://scoutorama.org/

mardi 7 octobre 2008

dimanche 21 septembre 2008

samedi 6 septembre 2008

Honoré d'Estienne d'Orves



Honoré d'Estienne d'Orves(6 juin 1901 à Verrières-le-Buisson - 29 août 1941 à Suresnes) est un officier de marine français, héros de la Seconde Guerre mondiale, et premier martyr de la Résistance.

La volonté de continuer le combat

Sorti de l'École polytechnique en 1923, il intègre l'École navale. Royaliste "de naissance", il est un temps admirateur de Charles Maurras et lecteur de l'Action française. En décembre 1939, il est officier d'ordonnance à bord du Duquesne, dans la Force « X », de l'Amiral Godfroy. Lors de l'armistice de juin 1940, celle-ci se trouve bloquée à Alexandrie et d'Estiennes d'Orves ne se satisfait pas de l'inaction forcée où il se trouve réduit. Il tente d'abord de rejoindre en juillet 1940 le général Legentilhomme, commandant supérieur des troupes de la Côte française des Somalis, qui avait annoncé son intention de repousser l'armistice. La colonie s'étant finalement ralliée au gouvernement de Vichy, d'Estiennes d'Orves décide en août 1940 de rejoindre l'Angleterre. Il y parvient fin septembre après un long périple autour de l'Afrique. Il est affecté au 2e bureau des Forces navales françaises libres.

Fin décembre 1940, il traverse la Manche à bord d'un navire de pêche et débarque à Plogoff en compagnie d'un radio télégraphiste, Georges Marty. Installé à Chantenay-sur-Loire près de Nantes il organise un réseau en Bretagne (réseau Nemrod). Du 6 au 19 janvier 1941, il se rend à Paris. À son retour il est trahi par Marty qui est en fait un agent du contre-espionnage allemand du nom de Geissler. L'ensemble du réseau, au total vingt-six personnes, est fait prisonnier. Le 23 mai, la Cour martiale le condamne à mort ainsi que huit de ses camarades qui sont transférés à Fresnes. Les demandes en grâce formulées par Vichy et conduites par l'amiral Darlan sont sur le point d'aboutir mais l'attentat du 21 août 1941 où le résistant communiste Pierre Georges, alias colonel Fabien, assassine l'aspirant de la Kriegsmarine Moser au métro Barbès ruine ces espoirs. Il est exécuté le 29 août 1941 au Mont Valérien, en compagnie de Maurice Barlier, sous-lieutenant des FFL, et de Jan Doornik, officier hollandais.

Il a laissé un journal et des lettres à sa famille.

Décorations

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 30 octobre 1944, à titre posthume
  • Officier du Ouissam Alaouite du Royaume du Maroc
  • Officier de l'ordre "Pour la couronne" de Roumanie
  • Officier du Mérite Militaire Bulgare
  • Chevalier de l'Epi d'Or de Chine

Hommages posthumes

  • Le grand hall de l'École polytechnique porte son nom.
  • Son nom a été donné à un lieu parisien, le carrefour situé devant l'église de la Trinité. Il est assez curieux de constater que les plaques mentionnant cette place débordent largement sur les rues adjacentes (rue de Clichy, rue Blanche), comme si l'on craignait un manque de visibilité, ce qui provoque errements et confusions. Son nom a conséquemment été accolé à celui de la station de métro parisien correspondante : Trinité, ainsi qu'au parking pour voitures avoisinant, où une plaque de marbre commémorative lui est dédiée.
  • Un lycée général niçois porte également son nom, de même qu'une classe d'avisos, la classe d'Estienne d'Orves construite à 17 exemplaires.
  • Louis Aragon lui a dédié, avec trois autres résistants (Gabriel Péri, Gilbert Dru et Guy Môquet, soit deux chrétiens et deux communistes), son poème "La rose et le réséda", qui contient les célèbres vers : "Celui qui croyait au Ciel / Celui qui n'y croyait pas".
  • Son nom est aussi donné à un Cours à Marseille. Cours H. d'Estienne d'Orves, plazza à l'italienne, piétonne, lieu de l'ancien arsenal des galères royales.
  • La Troupe 1ère Port-Marly l'a pris comme Patron de la Troupe et modèle pour chacun.

Dernière lettre


"Que personne ne songe à me venger. Je ne désire que la paix dans la grandeur retrouvée de la France. Dites bien à tous que je meurs pour elle, pour sa liberté entière, et que j'espère que mon sacrifice lui servira. Je vous embrasse tous avec mon infinie tendresse."

Honoré


Récit de sa mort
Article du Figaro: D'Estienne d'Orves, un Héros Français

samedi 30 août 2008

File la laine

Écouter :

Télécharger


I

Dans la chanson de nos pères
Monsieur de Malbrough est mort
Si c'était un pauvre hère
On n'en dirait rien encore
Mais la Dame à sa fenêtre
Pleurant sur son triste sort,
Dans mille ans, deux mille peut-être
Se désolera encore.

File la laine, filent les jours,
Garde ma peine et mon amour,
Livre d'images des rêves lourds
Ouvre la page à l'éternel retour

II

Hennins au ruban de soie,
Chanson bleue des troubadours,
Regret des festins de joie
Ou fleur du joli tambour,
Dans la grande cheminée
S'éteint le feu du bonheur
Car la dame, abandonnée,
Ne retrouvera son coeur.

III

Croisés des grandes batailles,
Sachez vos lances manier,
Ajustez cottes de mailles,
Armures et boucliers ;
Si l'ennemi vous assaille,
Gardez-vous de trépasser
Car derrière vos murailles
On attend sans se lasser.

vendredi 29 août 2008

Prière des chefs


Prière scoute


jeudi 28 août 2008

L'Espérance

Écouter :

Télécharger


Même le plus noir nuage

A toujours sa frange d'or. (bis)

I

Le front penché sur la terre
J'allais triste et soucieux
Quand j'entendis la voix claire
D'un petit oiseau joyeux.
Il me dit : Reprends courage
L'Espérance est un trésor.

II

Lorsque le ciel se fait sombre
J'entends le petit oiseau
Murmurer là-haut dans l'ombre
Sur sa branche au bord de l'eau.
Et bientôt son doux ramage
Nous donne un nouvel essor.

III

Quand la nuit n'a pas d'étoile
Et le jour pas de soleil,
Nous voyons au coin du voile
Poindre un beau rayon vermeil.
Jusqu'au terme du voyage
Nous pourrions chanter encore.

IV

Mais il partit vers le Père
Et jamais ne le revis.
Je me penchais sur la terre
Et la contemplais ravi.
Car il n'est que l'Espérance
Pour animer notre coeur.

Qui de nos plus noires souffrances
Sait toujours être vainqueur. (bis)

mercredi 27 août 2008

Hymne à Saint-Michel

Écouter :

Télécharger


I

Ô Saint Michel, patron des paras
Trempe nos cœurs de hardiesse
Conduis nos pas joyeux
Pour le devoir tout près de Dieu
Guide-nous dans les durs sentiers
Et garde nous de nos détresses
O Michel, patron des paras
Trempe nos cœurs de hardiesse.

II

O Michel, Ange chevalier
Lave nos cœurs dans l'onde pure
Fais-nous loyaux et droits
Et valeureux en tes tournois
Pour servir fais nous être prêt
Et défends-nous de tout parjure,
O Michel, Ange chevalier
Lave nos cœurs dans l'onde pure.

III

O Michel, Ange des guerriers
Arme nos cœurs de sainte audace
Ta main vengea les cieux
Arrache nous aux camps peureux
Laisse nous résolus et fiers
Sangle nos chairs dans les cuirasses
O Michel, Ange des guerriers
Arme nos cœurs de sainte audace.

mardi 26 août 2008

Ah! Que nos pères

Écouter :



Et ils buvaient à pleins tonneaux
Comme des trous (bis)
Morbleu, bien autrement que nous (bis)

I

Ah! Que nos pères étaient heureux (bis)
Quand ils étaient à table.
Le vin coulait à côté d'eux (bis)
Ca leur était fort agréable.

II

Ils n'avaient ni riche buffet, (bis)
Ni verre de Venise
Mais ils avaient des gobelets (bis)
Aussi grands que leur barbe grise

III

Ils ne savaient ni le latin (bis)
Ni la théologie
Mais ils avaient le goût du vin (bis)
C'était là leur philosophie.

IV

Quand ils avaient quelque chagrin
Ou quelque maladie
Ils plantaient là le médecin (bis)
Apothicaire et pharmacie.

V

Celui qui planta le Provins (bis)
Au doux pays de France,
Dans l'éclat de rubis du vin (bis)
Il a planté notre espérance.

mardi 19 août 2008

La Strasbourgeoise

Écouter :



Petit papa, voici la mi-carême,
Car te voici déguisé en soldat.
Petit papa, dis-moi si c'est pour rire
Ou pour faire peur aux tout-petits enfants {x2}

Non, mon enfant, je pars pour la Patrie :
C'est un devoir où tous les papas s'en vont.
Embrasse-moi, petite fille chérie,
Je rentrerai bien vite à la maison {x2}

Dis-moi, maman, quelle est cette médaille,
Et cette lettre qu'apporte le facteur ?
Dis-moi maman, tu pleures et tu défailles
Ils ont tué petit père adoré {x2}

Oui, mon enfant, ils ont tué ton père ;
Pleurons ensemble, car nous les haïssons.
Quelle guerre atroce qui fait pleurer les mères
Et tue les pères des petits anges blonds {x2}

La neige tombe aux portes de la ville.
Là est assise une enfant de Strasbourg.
Elle reste là malgré le froid, la bise,
Elle reste là malgré le froid du jour {x2}

Un homme passe, à la fillette donne.
Elle reconnaît l'uniforme allemand.
Elle refuse l'aumône qu'on lui donne.
A l'ennemi, elle dit bien fièrement {x2}

Gardez votre or, je garde ma puissance ;
Soldat prussien, passez votre chemin.
Moi, je ne suis qu'une enfant de la France.
A l'ennemi, je ne tends pas la main {x2}

Tout en priant sous cette cathédrale,
Ma mère est morte sous ce porche écroulé,
Frappée à mort par l'une de vos balles,
Frappée à mort par l'un de vos boulets {x2}

Mon père est mort sur vos champs de bataille,
Je n'ai pas vu l'ombre de son cercueil,
Frappé à mort par l'une de vos balles.
C'est la raison de ma robe de deuil {x2}

Vous avez eu l'Alsace et la Lorraine,
Vous avez eu des millions d'étrangers,
Vous avez eu Germanie et Bohême,
Mais mon p'tit cœur, vous ne l'aurez jamais,
Mais mon p'tit cœur, lui restera français {x2}

Chant de Troupe



La 1ère Marine voilà mes amours
Oui je l'aimerai, je l'aimerai sans cesse
La 1ère Marine, voilà mes amours
Oui je l'aimerai, je l'aimerai toujours!

On nous appelle les fortes têtes,
On a mauvaise réputation
Mais on s'en fout comme d'une musette
On est fiers de nos traditions!

Mais ce qu'ignorent les commissaires,
C'est que du cul d'pat au patron
On a des âmes de légionnaires
A la 1ère Marine de Port Marly!

vendredi 15 août 2008

Oh! la fille

Écouter :



I

Oh! la fille viens nous servir à boire,
Les paras sont là perce un tonneau,
Car la route est longue et la nuit noire,
Et demain nous ferons le grand saut,

Oh, Oh, Oh, donne-moi la main,
Mets-la dans ma main, Adieu la fille, adieu, (bis)
Ton sourire, (bis)
Ton sourire reste dans nos yeux, oui dans nos yeux.

II

Dans le sable et la boue des rizières
Nos aînés ont gravé à vingt ans
Avec leurs souffrances et leurs misères,
La victoire écrite de leur sang.

III

Qu'il est bon, qu'il est doux mais qu'il est triste
Qu'il est bon de lutter à vingt ans,
Car l'avion qui roule sur la piste
Nous emmène joyeux et triomphants.

mardi 12 août 2008

Volontaire

Écouter :

Télécharger


I

Que suis-je donc sur cette terre,
Un homme qui est prêt à mourir, prêt à mourir.
Un homme qu'on appelle volontaire,
Qui sais servir et sais mourir, et sais mourir.

II

Que m'importe cette vie,
Pourvu quelle serve à mon idée, à mon idée.
Que m'importent toutes ces filles,
Que je n'ai jamais su aimer, oui su aimer.

III

Elle était blonde, elle était belle,
Et puis un jour elle est partie, elle est partie.
En emportant tout derrière elle,
Mon cœur, mon chagrin et ma vie, oui et ma vie.

IV

Et quand je partirais en guerre,
Le cœur triste toujours devant, toujours devant.
Je penserais encore à elle,
Avant d'creuver pour l'régiment, pour l'régiment.

V

Ô femme qui est restée fidèle,
Écoute ce chant et réléchi, et réfléchi.
Ne brise pas d'un coup de tête,
Un amour et toute une vie, toute une vie.

VI

Pense à ce pauvre volontaire,
Mort pour se libérer, se libérer.
Pense aussi qu'il était fière,
Et qu'c'est une femme qui l'a tué, qui l'a tué.

lundi 11 août 2008

O Sari Mares

Écouter :

Télécharger


I

O Sari Mares belle amie d'autrefois
en moi tu demeures vive
l'amour est plus fort
que la vie et que le vent
qui peut arrêter son élan?

Oui je veux revoir
dans mon vieux transvaal
ma ferme au toît de chaume
où le parfum du miel
et des conifères embaument
l'air pur et clair comme un cristal

II

Ma Sari Mares est bien loin de mon coeur
mais je crois en son amour
car c'est entre ses bars que j'ai connu le bonheur
j'irai la revoir un jour

III

Quand j'étais petit je croyais qu'un démon
venait me ravir ma maison
mais lorsque je fut grand ce fut une horrible guerre
qui m'emmena loin de mes terres

mardi 22 juillet 2008

2008 Camp d'été Alsace



Téléchargement


Olympiades :



Grand Jeu :



Installations :



Pèlerinage au Mont St Odile et Promesses :



Le camp de concentration le Struthof :



Veillées :



Baquage :

mercredi 23 janvier 2008