N'HESITEZ PAS A NOUS ENVOYER VOS PHOTOS DU CAMP POUR QUE NOUIS PUISSIONS LES METTRE A DISPOSITION DE TOUS !

Bienvenue !

Bienvenue !

LE MOT DU CHEF

dimanche 30 novembre 2014

Textes de méditation à l'issue des investitures des CP et des allégeances


Vocation au scoutisme



« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi… » Jean XV, 16.

Tu es mon ami, non plus seulement mon serviteur : mon ami parce que je t’ai fait connaître plus qu’à d’autres les secrets de mon Père.
Tout ce que tu as, tu l’as reçu.
De moi.
Tout ce que tu es, tu l’es par moi.
Ce n’est pas toi qui m’as choisi pour Dieu – c’est moi qui t’ai choisi.
J’ai choisi ton âme entre toutes les âmes possibles et qui n’existeront jamais : je l’ai créée et lui ai donné un corps.
Je t’ai choisi entre tous les hommes pour te faire chrétien.
Et entre tous les chrétiens pour te faire Français.
Et entre tous les Français pour te faire scout de France.
Pense aux millions d’infidèles qui ne seront jamais chrétiens et qui mourront sans savoir que je suis mort pour eux.
Pense à tous les chrétiens qui n’ont pas le bonheur d’être fils du royaume très chrétien et de descendre spirituellement de saint Louis et de sainte Jeanne la Pucelle.
Pense à tous les petits garçons de France qui n’ont pas la chance d’être scouts – la grâce d’être scouts.
Tu crois que tu es scout parce que tu as voulu le devenir. En vérité, je te le dis, c’est moi qui t’ai élu en secret et qui préparais toutes choses pour que tu le devinsses.
Car c’est une élection, puisque mes scouts sont une élite.
Je t’ai élu, je t’ai distingué, je t’ai choisi.
Et tel est l’effet de ma prédilection, de ma dilection de préférence.
Je t’ai aimé gratuitement. Tu n’y es pour rien.
Je t’ai choisi, et tel est le mystère de mon amour.
Et mon amour fait bien les choses.
Si le Seigneur n’est pas l’architectec’est en vain que les maçons travaillent.
Si le Seigneur ne monte la gardec’est en vain que 1es sentinelles veillent sur les remparts de la cité.
Et si le Seigneur n’est pas dans la barque, c’est en vain que se fatiguent les rameurs.
Ce qui veut dire, scoutmestre ou chef de patrouille, que sans moi tu ne peux rien faire.
Vois, mon scout, les moyens de Dieu et les moyens de l’homme, et apprends à ne te confier qu’au surnaturel.
Je pressais mes disciples de prendre la mer, et de me précéder de l’autre côté du lac.
Puis, la nuit venue, je me retirai seul sur la colline pour prier.
Ce n’était pas pour moi que je priais, mais pour ma petite patrouille, ma première patrouille, mes apôtres et mes éclaireurs qui, ce soir-là, et bien malgré eux, étaient un peu mes éclaireurs marins.
Et je priais.
Je t’ai choisi, toi et tes frères scouts, et je vous ai instituésafin que vous alliezque vous ayez une vie féconde et fructueuse, et qu’il y ait quelque chose de changé parce que vous avez passé sur la terre.
Comme un bon cep, tu dois produire du fruit.
Et il faut que ce fruit demeure.

- Quelque chose de changé – en mieux – parce qu’il y a un scout à l’école ou à l’atelier.
- Quelque chose de changé en mieux parce qu’il y a un scout au régiment.
- Quelque chose de changé en mieux parce qu’il y a un scout à la maison.
- Et dans la paroisse et dans la cité, et dans ta patrie et dans mon Eglise, si mes scouts sont ce qu’ils doivent être – et pourquoi ne le seraient-ils pas ? – Il doit y avoir quelque chose de changé en mieux :
Plus de concorde entre les citoyens et plus de ferveur dans la paroisse ;
Plus de prospérité dans la patrie, et dans mon Eglise plus de sainteté.
Et ces merveilles ne s’opéreront pas sans ta prière. Mais pour arriver à cela, tout ce que tu demanderas à mon Père en mon nomil te le donnera.



Père Sevin
Extrait des Méditations scoutes sur l'Evangile




Sois un exemple


Sois un exemple.
Je ne te demande pas de crier
Que les autres ont tort, ou que tu as raison ;
Je ne te demande pas de te rebeller
Ni de te résigner...
Je te demande d'agir,
Je te demande de servir,
De poursuivre ton chemin l'esprit ouvert et joyeux.
Je te demande de vivre de telle sorte
Que ta présence soit une joie pour les autres,
Que tes paroles soient un réconfort,
Que ta volonté rassure ceux qui doutent,
Que tes efforts leur donnent envie d'avancer,
Que ton amitié soit espérée d'eux.
Je te demande de vivre de telle sorte que les autres aient envie de te suivre...
Sois un exemple.
Un exemple de service et d'humilité,
Un exemple de partage et de joie,
Un exemple d'amour et de paix...
Il y a tant de gens qui t'attendent !
Sois un exemple,
Et tu verras :
Sans rien abandonner,
Sans crier,
Sans rien casser,
En servant,
Tu auras fait un bon chemin
Et tu auras gagné en simplicité.










Examen de conscience au soir des journées de camp sur la tenue scoute


la croix de bérêt: insigne officiel, elle rappelle la Promesse. Ai-je été aujourd'hui digne du Scoutisme, fidèle à ma Promesse? ..franchise, dévouement, pureté?
le foulard qui m'a été remis solennellement marque que je suis de telle Compagnie, telle Troupe. En ai-je l'esprit? Ai-je été aujourd'hui fidèle à ma Troupe, ? Obéissance au chef, docilité à l'aumônier, amour fraternel pour tous les scouts de ma Troupe? dévouement?
la BA: qu'a été ma BA aujourd'hui? une vraie BA qui compte, qui coûte, un vrai service rendu? ai-je oublié qu'il faut servir (BA matérielles) et sauver (BA spirituelles, surnaturelles bien fait aux âmes)?
Manches relevées, ceinturon: tenue de quelqu'un qui est toujours prêt à servir, à se dévouer, à travailler, qui n'a même pas à relever ses manches pour s'y mettre. Ai-je aujourd'hui bien joué et bien travaillé? en scout? Ai-je été volontaire pour les services?
Flots de Patrouille: le Scoutisme, fondé sur le système des Patrouilles, exige l'esprit de Patrouille. Qu'a-t-il été aujourd'hui? Obéissance au CP et au SP? unité dans la Patrouille? Pratique des vertus qui conviennent spécialement au totem de Patrouille?
Insignes de classe, badges: ce sont des insignes qui obligent et non qui décorent... Ai-je donné l'exemple des vertus scoutes? Est-ce que je suis encore digne de ces insignes mérités autrefois?
Bandes de CP, insignes des chefs: la devise des chefs est "servir". Est-ce que je suis au service de mes garçons, pensant à eux, priant pour eux, cherchant à leur faire du bien, travaillant pour eux, donnant l'exemple? Toute autorité vient de Dieu. Suis-je un représentant pas trop indigne de Dieu?
 





Souviens-toi


Lorsque tu te coiffes de ton béret, Souviens-toi du couronnement d’épines.
Lorsque tu prends ton sac, Souviens-toi du Bon Pasteur prenant sur ses épaules la lourde brebis heureuse d’accepter ce poids par amour pour elle.
Lorsque tu es de service de bois, Souviens-toi de la croix de Jésus pesant sur son épaule.
Lorsque tu fais de longues marches, Souviens-toi de Jésus parcourant la Palestine avec ses apôtres pour annoncer la Bonne Nouvelle.
Lorsque tu t’arrêtes pour la halte, Souviens-toi de Jésus au puits de Jacob, faisant de la volonté de son Père sa principale nourriture.
Lorsque tu fais du ramping, Souviens-toi des chutes de Jésus sur le chemin du Calvaire.
Lorsque tu briques les bon âmes au point de te regarder dedans,  Souviens toi que les âmes de ceux qui t’entourent, la tienne aussi, devraient être le reflet de celle de Jésus.
Lorsque tu ranges la tente, Souviens-toi du Seigneur qui n’avait pas où reposer sa tête.
Lorsque tu es de service de cuisine, Souviens-toi des apôtres préparant la Cène du Seigneur.
Lorsque tu veilles de nuit, Souviens-toi du Fils de Dieu passant ses nuits en prière auprès du Père.

Abbé Courtois





La parole de scout

La parole scoute, c’est le symbole de l’honneur, de la loyauté et de la droiture. Un scout est incapable de mentir. Lorsqu’on regarde un scout, droit dans les yeux, il faut y lire la vérité, sans détours, sans ruses, sans faux-fuyants.

La parole d’un scout, c’est la vérité sans artifices ni maquillage. C’est la vérité toute simple. Lorsqu’un scout donne sa parole, il engage son Honneur en même temps qu’il engage l’honneur du scoutisme et celui de tous ses compagnons de la patrouille et de la Troupe. Si un scout trahit sa parole, il trahit en même temps l’honneur de l’ensemble de ses compagnons scouts. La parole n’a de valeur que si elle se donne.

            Il ne faut pas donner sa parole scoute sous n’importe quel prétexte à n’importe quelle occasion ou événement. Mais lorsque les circonstances le commandent, lorsque les évènements l’exigent, lorsque son honneur est en jeu, lorsque la vérité doit éclater, il ne faut pas hésiter, alors, à donner sa parole scoute. C’est le symbole de la vérité. Il n’y a plus de questions à se poser. Il n’y a plus de doutes possibles. Un scout vient de donner sa parole. Un scout vient de poser un geste d’honneur et cela doit suffire. C’est grave, c’est beau, c’est noble.

            Que tous les scouts de la Terre sachent bien combien il est important de dire toujours la vérité ! Les hommes sont jugés sur leur façon d’être francs et sincères. Un homme qui ment est un homme laid, méprisable, indigne de confiance, indigne d’amitié. Jadis chez les preux chevaliers, un noble qui mentait était réduit au simple poste de valet ou de domestique. Il n’était plus digne de porter les fières couleurs de la chevalerie. Les scouts qui sont les héritiers de la tradition chevaleresque ont les mêmes obligations que les anciens preux. Bon sang ne saurait mentir.

            Ne trahis jamais ton honneur. Dis toujours la vérité, même si cela doit te faire mal. Un scout qui ment, n’est plus un scout. C’est un imposteur qui se dissimule derrière un uniforme.
 







Risquer sa vie





Seigneur, je voudrais être de ceux qui risquent leur vie.
Seigneur, Vous êtes né au hasard d’un voyage et mort comme un malfaiteur, après avoir couru sans argent toutes les routes, celles de l’exil, celles des pèlerinages et des prédications itinérantes.
Tirez-moi de mon égoïsme et de mon confort.
Que, marqué de votre Croix, je n’aie pas peur de la vie rude et dangereuse où l’on risque sa vie.
Mais, Seigneur, au-delà de toutes les aventures plus ou moins sportives, au-delà de tous les héroïsmes à panache, rendez-moi disponible pour la belle aventure où vous m’appelez.
J’ai à engager ma vie, Seigneur, sur votre Parole.
Les autres peuvent être sages. Vous m’avez dit d’être fou.
D’autres croient à l’ordre. Vous m’avez dit de croire à l’Amour.
D’autres pensent qu’il faut conserver. Vous m’avez dit de donner.
D’autres s’installent.Vous m’avez dit de marcher et d’être prêt à la joie et à la souffrance, aux échecs et aux réussites, de ne pas mettre ma confiance en moi mais en Vous, de jouer le jeu chrétien sans me soucier des conséquences et finalement de risquer ma vie en comptant sur votre Amour.
Capitaine Bourgin




Prière des chevaliers





Seigneur Jésus,
De qui descend toute noblesse et toute chevalerie,
Apprenez-nous à servir noblement ;
Que notre fait ne soit point parade ni littérature,
Mais loyal ministère et sacrifice coûteux.
Tenez nos âmes hautes, tout près de Vous,
Dans le dédain des marchandages,
Des calculs et des dévouements à bon marché,
Car nous voulons gagner notre paradis
Non pas en commerçants, mais à la point de l’épée,
Laquelle se termine en croix, et ce n’est pas pour rien.
Nous avons fait de beaux rêves pour Votre amour ;
Dans l’obscurité des journées banales,
Préparez-nous aux grandes choses par la fidélité aux petites,
Et enseignez-nous que la plus fière épopée
Est de conquérir notre âme et de devenir des Saints.
Nous n’avons pas visé moins haut, Seigneur,
Et nous sommes ambitieux,
Mais malheureusement, nous sommes faibles,
Et cette grâce, nous l’espérons de votre miséricorde, nous conservera humbles.
Demandez-nous beaucoup, et aidez-nous à vous donner davantage.
Et puisque nous sommes livrés à Vous,
Ne vous gênez pas pour nous prendre au mot et pour nous sacrifier,
Nous vous le demandons malgré le tremblement de notre chair,
Car nous voulons n’avoir qu’une crainte, celle de ne pas Vous aimer assez. Et quand au soir de notre dernière bataille,
Votre voix de Chef sonnera le ralliement de tous Vos Chevaliers,
Faites, Seigneur, c’est notre suprême prière,
Faites que notre mort serve à quelque chose,
Et accordez-nous la grâce de mourir debout. Ainsi soit-il.